CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

73)

 

 

FEVRIER 2012

 

PYRENEES ATLANTIQUES

MASSIF DES ARBAILLES

 

 

Corneille noire (Corvus corone)


Milan royal (Milvus milvus)


et bonus !

Mardi 21 février

 

Depuis le mois d’ octobre de l’ année passée, je n’ ai pratiquement pas fait de sortie ‘terrain’. Hormis quelques séances « Studio mangeoire » à côté de la maison, je n’ ai pas eu grand chose à vous proposer. Vous me direz c’est normal puisqu’ en principe les ours hibernent !

Bien que : L'ours_hiberne_ou_hiverne ?

 

Donc, ce mardi il fait grand beau. Pour commencer l’ année, j’ ai choisi d’ aller affûter sur un petit plateau culminant à 1000 m environ et situé à 3/4 d' heure de marche de la maison. J ‘y avais déjà repéré, lors de balades précédentes, de nombreuses traces de lièvre et de renard.

Cette fois ci, je vais amener quelques kilos de déchets (viande et os) donnés par un copain boucher, au cas où un rapace viendrait à traîner ses ailes dans le coin !

06h30 le réveil est difficile. Dehors, il gèle dur (-10°). Un rapide petit déjeuner et à 07h00 je quitte la maison. Mes pas font craquer l’ herbe gelée. Doucement, je prends mon rythme et je commence la montée (400 m de dénivelé environ depuis mon point de départ). Le sac plombe avec tout mon barda + les déchets. A 08h30 , j’ arrive enfin sur le lieu où j’ ai choisi de me poser. Le soleil sort à peine des sommets. Ca caille dur !!!! Heureusement il n’ y a pas un souffle de vent ! J’ installe mon affût, mets en place les victuailles et l’ attente commence …

 

 


Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

L'affût en place :

 

 

 

La Corneille noire (Corvus corone)


Les premiers oiseaux à pointer leurs becs sont les Corneilles du coin qui très prudemment vont lorgner pendant plusieurs minutes cette nourriture providentielle. Elles vont m’ occuper pendant un long moment à jouer à se faire peur tellement elles sont sur leurs gardes ! Elles vont faire des allées et venues incessantes, en se rapprochant chaque fois un peu plus. En voici quelques images :

 

 

 

Le Milan royal (Milvus milvus)

 

Un ou deux Milans royaux viendront chaparder quelques morceaux de viande. Un passage par heure sera en moyenne effectué. En un piqué adroit, ils arrivent à saisir leur « proie » au sol sans se poser. A un passage, un de ces magnifiques oiseaux viendra pile dans l’ axe de l’ affût. Deux clichés plus tard, je n’ aurai plus que le son de ses ailes frôlant mon abri et 2 images que je rêvai de faire depuis longtemps. Malgré un cadrage plus que juste, je tenais à vous mettre celle de face car avoir un rapace de 1.50m d’ envergure vous fonçant droit dessus c’est inoubliable !! Place aux images :

 

Le petit bonus !  

 

Pour terminer, le survol d'un Vautour fauve (le seul qui passera à proximité) et une belle surprise avec la visite de Goupil qui a surgit à quelques mètres de ma planque mais qui m'a flairé aussitôt. Le temps de prendre un cliché et ce n’ était plus qu’ un (beau) souvenir !

 

 

17h00 : Après presque 9h00 d’affût, je décide de plier. Je laisse en place quelques agapes pour remercier ces magnifiques animaux de m’ avoir offert cette belle journée.

 

 

 

 

Retour " PAGE 5 CARNET DE TERRAIN "

 

 

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS