CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

104)

 

Vendredi 29 novembre 2013

 Première partie 

 

L'OISEAU QUI VIENT DU SUD

 

Elanion blanc

(Elanus caeruleus) 

Il y a quelque jours, je reçois un coup de téléphone de Stéphane, un copain ornitho, :

« tu peux passer à la maison, j’ai quelque chose à te montrer ? ».


N’ayant rien de particulier à faire, je me rends chez lui. Là, il m’apprend qu’il vient de trouver un super spot pour photographier un oiseau peu commun « l’Elanion blanc ». Seulement 3 couples nichent dans le secteur.


Ce petit rapace, colonise peu à peu notre hexagone depuis une trentaine d’années (premières observations en 1983). On compte désormais environ 47 couples nicheurs (données G.O.P.A. 2010) dans le Sud-Ouest de la France.


Nous nous rendons sur le site afin d’estimer les possibilités de prises de vues sans déranger les habitudes de l’oiseau. L’endroit se présente sous la forme d’une petite bute couverte d’arbustes.


A environ 15 mètres de cette élévation, un arbre de 6 mètres de haut sert de perchoir à notre Elanion. La mise en place d’un affût sous les buissons est décidé.


Nous passerons une après-midi à préparer notre cachette. Tout autour, les grandes parcelles de maïs alternent avec des prairies bocagères.


Le lendemain, Stéphane m’avertit que notre « cible » est sur son perchoir comme d’habitude.

 

Vendredi 29 novembre :

Stéphane m’a confirmé que les habitudes de l’oiseau n’ont pas changé et que notre affût est accepté.


Le temps étant prévu au beau, je décide de me rendre sur le site et de tenter une première séance « pour voir ».


En effet, dans ces cas là, plusieurs inconnues demeurent, notamment l’acceptation d’une lentille d’objectif et le bruit du déclencheur de l’appareil photo. Il ne faut pas oublier que c’est un rapace avec tout ce que cela induit comme capacités de détection de bruit et de mouvement.


11h00 :

je rentre dans l’affût, pas d’Elanion en vue. J’installe le matériel et l’attente commence.


11h40 :

L’oiseau se pose ! Moment intense et tant attendu. Premiers clichés … aucune réaction !


Je savoure le moment et observe ce beau rapace que je n’ai vu auparavant qu’aux jumelles et d’assez loin. Qu’il est beau dans sa livrée blanche et grise. Mais le plus fascinant, c’est son regard « couleur rubis » !

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

Les photos s’accumulent dans la carte mémoire. Je jubile !


L’oiseau s’envole pour aller chasser et revient au bout de quelques minutes sur son perchoir. Je mets une seconde ou deux à réaliser qu’il tient une proie dans ses serres.


Apparemment il s’agît d’un campagnol car la queue de l’animal est courte. Après quelques manipulations, l’Elanion attaque son repas en dévorant en premier la tête. Puis il évide la bête et laisse tomber la « tripaille » au pied de l’arbre.

 

A suivre ...

Elanion blanc et campagnol © JLS

 

 

Retour " PAGE 7 CARNET DE TERRAIN "

 

 

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS