CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

71 et 72)

 

 

OCTOBRE 2011

 

PYRENEES ATLANTIQUES

VALLEE D' OSSAU

Isards

(Rupicapra pyrenaica)

Samedi 15 octobre 

 

Mon pote, Luc, m' a proposé une sortie Isards en vallée d'Ossau. Les conditions météo étant encore superbes, nous partons de bon matin sous un magnifique ciel étoilé.

Après une bonne montée d’1 heure et demi, nous arrivons sur le site qui culmine aux alentours des 2000 mètres. La montagne est splendide dans sa livrée automnale.

Nous apercevons de très loin nos premiers Isards qui nous repèrent aussi. Arrivés à la cabane–refuge, nous cassons la croûte et décidons de continuer à grimper pour trouver un endroit favorable où affûter. Pendant plusieurs heures, nous ne verrons rien. Luc me propose de nous déplacer vers une crête où les animaux ont l’ habitude de passer en fin de journée. C’est là que nous allons enfin rencontrer ces magnifiques Antilopes.

 

 

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

 

 

Jeudi 20 octobre :

 

La veille, il a neigé sur les sommets. Je décide de remonter voir les Isards. C’est donc seul cette fois ci que je retrouve la montagne. Je vais inaugurer un nouvel affût auto-dépliant et peu encombrant ( il rentre dans mon sac à dos) beaucoup plus léger (2,4 kg) que mon vieil abri ! Le gain de poids n’ est pas négligeable, et surtout appréciable quand on a plusieurs centaines de mètres de dénivelé à grimper !

 

 

12h00, je laisse la voiture au parking (7 véhicules sont déjà garés je crains le pire !) de plus , le brouillard de la vallée est en train de monter et j' espère que les sommets seront dégagés ?

Je monte tranquillement, les craillements des geais se font entendre, la ronde des mésanges et sittelles m' accompagne un bout de chemin !

Les feuilles mortes recouvrent de plus en plus le sentier. J' entends le vent dans les cimes des hêtres, bref je suis bien ....

Les couleurs automnales sont superbes

 

 

 

 cliquer sur la photographie pour l' agrandir !

 

 

© JLS
© JLS

 

Au fur et à mesure de ma progression, les places à l' ombre sont de plus en plus gelées. L' air est vif, la température doit flirter avec le zéro !

Peu à peu, en gagnant de l' altitude, la montagne se dévoile.

 

 

 

© JLS
© JLS

 

Les plus hauts sommets sont coiffés par les nuages ! Dommage !

Le sac plombe de plus en plus mais je suis motivé par l'espoir de voir nos amis à cornes !

En découvrant le site, je suis super déçu car point de neige

Pourtant ils avaient annoncé la limite pluie /neige vers 1700 et comme le site est plus près des 1900 j' avais espoir !

Tant pis, le spectacle est quand même grandiose.

 

 

© JLS
© JLS

 

Dans le vallon terminal, j' entends soudain un brouhaha ?

J' arrive à la cabane, et là une une vingtaine de personnes sont autour aaarg !

Adieu tranquillité ! Un club "retraités actifs" fait sa sortie. N 'ayant plus d' eau je suis obligé d'aller jusqu'à la cabane. J' aperçois des Isards perchés à l' horizon mais bien sur plus un dans le cirque ; 

Heureusement, ils sont sur le départ et après les salutations d' usage, le groupe s' en va me laissant seul !

La faim commence à se faire sentir et je casse tranquillement la croûte savourant la quiétude des lieux enfin retrouvée !

 

 

© JLS
© JLS

 

Je rejoins le site d'affûtage ( en haut à gauche de la photo) et installe mon nouvel affût "2 secondes". Le vent souffle fort et je suis obligé de me planquer derrière la crête. J 'attache l' affût à un genévrier et le sardine au sol. Je suis frigorifié ( dire que samedi dernier j' étais en tee-shirt !)

 

 

© JLS
© JLS

 

15h00 :  je rentre dans ma guitoune à l' abri du vent glacial. Cette fois ci j' ai sorti le grand jeu question vêtements : gants polaires, bonnet, doudoune mais j' ai oublié le thermos de café ....

L 'attente commence. L 'affût est secoué par les rafales malgré l' arrimage.

Soudain, à droite un groupe d' Isards sort de la forêt ! Ils sont à 30 mètres. Je ne peux pas les photographier car l' angle n' est pas bon, mais ils passent tranquillement sans s' effaroucher de la présence de ma cachette. Ils vont même rester brouter quelque minutes à proximité ! Cela me rassure quant à l' acceptation de l' affût sur leur territoire. Ils s' éloignent peu à peu et je reprends l' attente !

Un quart d' heure plus tard, un mâle se pointe sur ma gauche. Il observe plusieurs secondes l' affût puis rassuré, il reprend tranquillement sa marche vers moi ! Hélas, il va passer trop à gauche et 3 clichés plus tard, je le perds de vue !

 

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

 

 

 

Le temps est en train de changer. Les nuages gagnent peu à peu et bientôt le soleil disparaît. Le vent redouble !

17h00 : plus rien ne bouge. Je commence à ranger ! Par la lucarne de gauche je perçois un mouvement. Un Isard sort de la forêt. Il se rapproche tranquillement en broutant, ignorant l' affût.Malgré l' absence de lumière, je prends quelques clichés car je m' aperçois qu'il lui manque une corne !

Soudain à bon vent il me capte, regarde un peu partout et n' arrivant pas à me repérer, il fait un repli stratégique vers la forêt toute proche !

Je me décide à plier ( vraiment bien cet affût) et je redescends vers la civilisation.

 


© JLS
© JLS

19h15 : je suis à la voiture.

En conclusion, désolé de ne pas avoir eu de neige et plus de "clients" mais que la montagne est belle ......

 

 

 

 

 

Retour " PAGE 5 CARNET DE TERRAIN "

 

 

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS