CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

80)

 

 

Mercredi 29 mai 2012

 

Pyrénées atlantiques

Massif des Arbailles

Haute-Soule - 64

 

 


Le Chocard à bec jaune

(Pyrrhocorax graculus)

 

 

2ième partie

 

Etant un peu resté « sur ma faim » point de vue photographique lors de la dernière sortie, j’ ai remis ça ce mercredi !

 

05h00 : le réveil sonne et après une rapide collation je quitte la maison. Le ciel commence à pâlir.

 

05h35 : je m’installe tranquillement en changeant légèrement de place pour avoir une vue sur l’ entrée du gouffre cachée par des herbes.

Comme à chaque fois, je savoure ce moment spécial où la nuit laisse la place à la lumière et où le monde s’éveille !

 

07h09 : le mâle arrive sur son piquet. Il observe les environs et comme l’ autrefois ignore complètement l’ affût. Il regarde vers l’ entrée du gouffre et entame un « dialogue » avec la femelle. Plusieurs sons différents sont émis allant du grave à l’ aigu avec des passages roucoulés. C’est la première fois que j’ entends ce type de sons chez cet oiseau !

Ce manège va durer quelques minutes puis il plonge rejoindre sa compagne. Il ressort 5 mn plus tard et après une toilette rapide il quitte le site. Comme la dernière fois les allers et venues vont se succéder au rythme d’ environ 25/30 mn.

 

 

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

 

08h46 : le mâle arrive et se perche sur le piquet mais là son attitude change. Il émet plusieurs cris en agitant la queue et les ailes puis s’ envole ? Il se perche sur une aubépine proche et recommence son manège. Soudain la femelle sort du gouffre (pour la première fois de la journée) et se perche sur le piquet. Elle se met à son tour à pousser des cris ! Je suis en train de me poser des questions quand à ces attitudes, lorsque le mâle la rejoint sur le piquet et j’ assiste alors à un nourrissage par régurgitation. Les premières secondes de surprise passées, j’ immortalise la scène.

Voici les photos de ce moment qui, je pense, constituent un beau document éthologique !

 

* Sur les photographies 2, 3, 17, 18, 19 on voit le mâle régurgiter et entre les phases de nourrissage la femelle quémander.

 

 

Puis au bout de 2 minutes, le mâle refuse de continuer le nourrissage. La femelle quémande mais il tourne la tête. Elle se met alors à émettre des petits cris et doucement elle vient lui gratter la joue avec la pointe du bec. Je vois l’ attitude du mâle changer peu à peu. Il se fige, gonfle la gorge, pointe le bec vers le haut et ferme les yeux semblant savourer ce « petit câlin ». Pendant plus d’ une minute, la femelle va ainsi lui prodiguer des petites gratouilles le mettant en transe. Puis soudain, elle cesse, regarde vers le gouffre et plonge rejoindre son nid. Le mâle reste prostré pendant 1 seconde ou 2 puis sort de son extase, s’ ébroue, cri une ou deux fois  et s’ envole !

Vite, je regarde les clichés que je viens de faire et réalise peu à peu à ce que je viens d’ observer ! Quel moment intense !

Le rythme des visites reprend et la femelle ne ressort plus.

 

 

 

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

 

10h00 : je décide de quitter le site la lumière devenant moins belle et avant le retour du mâle. 

Ceci m’ a décidé à continuer à suivre ce couple de Chocards et dans quelques temps vous proposer, peut-être, des photographies des jeunes quittant le nid ? A suivre ….

 

Une fois mon matériel rangé, je prends quelques photos des lieux pour vous en faire profiter.

 

 

 

Retour " PAGE 5 CARNET DE TERRAIN "

 

 

 

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS