CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

69) 

 

 

LUNDI 01 AOÛT 2011

 

 

PYRENEES ATLANTIQUES 

MASSIF DES ARBAILLES

ALCAY 

Pies grièches écorcheurs juvéniles 

Lanius collurio

 

 

Au programme journée tondeuse ce Lundi 1er août, mais ...

 

09h00 : J ' ai quand même un œil sur le roncier à proximité de la maison où mes voisines les Pies grièches écorcheurs ont leurs petites habitudes. De temps en temps j 'aperçois le mâle qui circule dans les environs. Mon regard est attiré à la base du roncier par des mouvements. Un coup de jumelles et j' observe le nourrissage d' un juvénile par la femelle. Durant un moment d' absence des oiseaux, j' installe vite fait mon affût et continue ma tonte en surveillant le roncier. Moins de 10 minutes plus tard, la scène du ravitaillement se reproduit devant l' affût. Je jubile !!!!

 


© JLS
© JLS

 

 

14h30 : Je ne vois pas les oiseaux dans le secteur. Je me glisse dans l' affût où règne une chaleur étouffante. Heureusement j' ai prévu de quoi boire suffisamment ! Moins de cinq minutes après mon installation les oiseaux déboulent sur la ronce que j' avais repéré. Se sera un vrai festival de nourrissages pendant les 2 heures d' observation. Je me suis régalé. Cela faisait longtemps que je voulais faire ce genre de photographies et j' y suis enfin arrivé. Les oiseaux m' ont ainsi récompensé d' avoir sauvé leur roncier de l'écobuage traditionnel effectué par mon voisin. D 'ailleurs j' en profite pour le remercier d' avoir accédé à ma demande d' épargner le roncier.

 

Voici donc quelques clichés de ce bon moment passé en compagnie de ces beaux oiseaux qui ne vont pas tarder à regagner l' Afrique pour y passer l' hiver. Je leur souhaite bon vol et reprends rendez-vous l' année prochaine vers la mi avril pour leur retour ….....

 

 

 

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

 

 

 

 

Pelote de rejection

 

Contrairement à nous, les oiseaux ne mâchent pas leur nourriture et avalent d' un bloc leur proie ou en gros morceaux. Leur gésier accumule les parties indigestes (os, arêtes, écailles, éléments chitineux, poils, …). Il se forme ainsi une boule de déchets non comestibles que l'oiseau va évacuer par le bec environ deux heures après l'ingestion des proies. Cet amas, plus ou moins oblong, est appelé " pelote de réjection ou boulette de régurgitation". Ce phénomène est observable chez beaucoup d' espèces d' oiseaux, mais celles des rapaces nocturnes sont les plus connues. Ainsi, chez les Pies grièches, la composition principale sera des déchets chitineux. Pour rappel, la chitine est l'élément principal composant l' exosquelette des insectes.

Sur les photos qui suivent, on peut voir l' oiseau de droite se contracter en ouvrant largement le bec ( 1 et 2). Ceci sont les signes précurseurs de la régurgitation d' une boulette. Sur le cliché n°3 (recadrée) on voit nettement la pelote de couleur orange/rouge arriver. Un dernier spasme et elle tombe au pied du perchoir sous le regard interrogatif du juvénile de gauche (n°4).

 

 

Retour " PAGE 5 CARNET DE TERRAIN "

 

 

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS