Un engagement de l'état pour la conservation du Gypaète barbu

 

 

http://www.mercantour.eu/index.php/Un-Parc-national/

 

 

Le ministère de l’ Ecologie, de l’Energie, du  Développement qui répond aux besoins des générations actuelles sans compromettre ceux des générations futures. Le développement durable est un mode de développement économique cherchant à concilier le progrès économique et social et la préservation de l\'environnement, considérant ce dernier comme un patrimoine à transmettre aux générations futures 
et de la Mer, le ministère de la Défense et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) ont signé hier un protocole d’accord en faveur de la conservation du Gypaète barbu.

Le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, le ministère de la Défense et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) ont signé hier un protocole d’accord en faveur de la conservation du Gypaète barbu.


Ce rapace particulièrement menacé vit dans les massifs montagneux des Pyrénées, des Alpes et de Corse. Appelé « casseur d’os » – il consomme en effet les restes osseux des animaux sauvages ou domestiques morts et assure un rôle d‘équarrisseur naturel des montagnes. Il est perturbé par certaines activités humaines, notamment le survol d’aéronefs (avions, hélicoptères, planeurs, parapentes), qui peut provoquer l’abandon des nids et nuire à la reproduction de cette espèce.


Afin de préserver les populations de Gypaètes barbus, le protocole signé par le Ministère du développement durable, le ministère de la Défense et la LPO prévoit d’éviter le survol par les aéronefs militaires des zones où ils se reproduisent (de la période d’accouplement fin novembre jusqu’à l’envol des jeunes oiseaux début août) sur la base des informations cartographiques transmises par la LPO.

Ce protocole généralise ainsi le partenariat conclu le 15 avril 2008 entre l’armée de terre, la Direction régionale de l’environnement (DIREN) Aquitaine et la LPO sur les conditions de survol des hélicoptères de l’armée de terre au dessus des Pyrénées.

Ce protocole national s’inscrit dans le cadre de la réalisation par le Ministère du développement durable du plan national d’actions en faveur du Gypaète barbu, actuellement en cours d’élaboration, qui vise à rétablir cet oiseau dans un état de conservation favorable par la mise en oeuvre d’actions concrètes telles que la préservation et la restauration de son habitat, la réduction des menaces qui pèsent sur lui, et la sensibilisation du public.

Pour le ministère de la défense, ce protocole constitue une illustration de la politique menée par le ministère en matière d’environnement dont le rapport développement durable 2008 présente les principaux axes (plus d'infos).

A la veille de l’année de la biodiversité, ce protocole est une avancée supplémentaire dans l’engagement de la France en faveur de la conservation des espèces et une réalisation concrète du Grenelle Environnement dont l’un des objectifs est de stopper la perte de biodiversité.

 

http://www.mercantour.eu/index.php/gypaete-global.html

 

http://gypaete.lpo.fr/index.html

 

http://www.pourdespyreneesvivantes.fr/pages.php

 

http://www.lpo.fr/etudes/life_nature/life_gypaete/index.shtml

 

http://www.saiak.com/gypaete-barbu.html

 

 

http://www.cites.org/fra/resources/species.html

 

 

Statut : Espèce protégée. Classée "En danger" sur la liste rouge des espèces menacées et à surveiller en France

 

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS