CARNET DE TERRAIN

Compte rendu de sortie

84)

 

 

Jeudi 12 juillet 2012

 

Pyrénées atlantiques

Massif des Arbailles

Haute Soule - 64

 

Percnoptère et Vautour fauve

(Neophron percnopterus) (Gyps fulvus)

 

Ca y est, le temps est au beau !

Je remonte sur le massif pour affûter les Percnoptères sur le site que j’ ai choisi (sortie du 03/07).

En plus de mon barda, j’ ai apporté quelques déchets et os de boucherie (pas trop pour ne pas attirer les Vautours fauves , mais raté pour cette fois ci comme vous le constaterez plus bas !! ).

Plusieurs sorties m’ ont permis de voir que les Percnoptères ne viennent sur le secteur que vers midi, c’est donc tranquillement que je monte mon affût.

Le Vautour percnoptère

(Néophron percnopterus)

 

Longueur : 60 à 70 cm

Envergure : 145 à 170 cm

Poids moyen : 2 kg

 

Identification : Il s’agit d’un petit vautour. En vol, par dessous, il est facilement identifiable au contraste du corps qui est blanc avec les ailes partiellement noires. Les jeunes sont sombres, le blanc apparaissant progressivement avec l’âge. La tête est pointue et nue de couleur jaune entourée d'une collerette de plumes hirsutes. Le bec est long et mince. La queue est cunéiforme (comme le Grand Corbeau (Corvus corax ) et le Gypaète barbu (Gypaetus barbatus)).

 

Répartition : Il est migrateur. Il arrive en France début mars pour repartir en septembre/octobre vers l' Afrique où il loge le reste de l' année.Sur notre territoire, il est présent dans les Pyrénées et dans le sud-est.

 

Reproduction : Les couples sont formés probablement à vie. Il niche en milieu rupestre et contrairement aux Vautours fauves (Gyps fulvus) de manière isolée. Les nids sont placés dans des barres rocheuses ou des falaises plus ou moins hautes. Un à trois œufs sont pondus fin-mars ou début avril. L' incubation dure 42 jours et est assurée par les 2 adultes. Les jeunes restent au nid environ 3 mois et s’envolent en juillet-août.

 

Habitat : Le Percnoptère recherche les lieux dégagés pour pouvoir repérer les cadavres d’animaux, on le voit donc souvent au-dessus des prairies et pâtures.

 

Nourriture : Assez opportuniste, il profite de tout ce qu'il trouve. Cela va des petits animaux morts aux excréments. Les insectes entrent également dans sont régime alimentaire. Souvent présent sur les curées, il attend que les Vautours fauves (Gyps fulvus) aient fini pour nettoyer la zone et grappiller quelques restes.

 

Remarque : On a pu constater que cet oiseau a une vue excellente car il peut repérer des aliments mesurant de 4 à 8 cm de long à une distance de 1 kilomètre !

 

Pour visionner le diaporama, cliquer sur une photographie,

puis sur la flèche de démarrage >

 

En vol !

Atterrissage !

Le Vautour fauve

(Gyps fulvus)

 

Les envahisseurs !

Trop prés !!!!

 

J 'en ai même des floues car passage à moins de 3 mètres (mise au moins mini ) de l' affût, c'est impressionant !!!

Données techniques de prise de vues (moyenne pour la série).

Appareil Objectif Priorité Vitesse Ouverture Exposition Isos
50D 300 + TC 1,4 = 420mm AV 1/5000 f5,6 -2/3 IL 400

 

 

 

Retour " PAGE 6 CARNET DE TERRAIN "

  

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS