CARNET DE TERRAIN

Les chauves-souris

Source : DREAL Midi-Pyrénées
Source : DREAL Midi-Pyrénées

Les Chiroptères sont de petits mammifères volants communément appelés chauves-souris

 

Animaux étranges évoluant dans les ténèbres, les chauves-souris sont encore très méconnues et beaucoup d' idées fausses circulent à leur sujet.

Ces petits mammifères volants sont représentés par environ 1200 espèces dans le monde, soit près d'un quart des mammifères.

La France métropolitaine héberge en effet 35 des 36 espèces présentes en Europe. On dénombre au minimum 15 espèces par département, même à Paris. Aucun département n’abrite la totalité des espèces. La moitié Sud de la France héberge une diversité spécifique plus importante que la moitié Nord.

 

 

Les chauves-souris sont des Mammifères. Comme tous les représentants de cette classe, elles ont leur corps en partie couvert de poils et les femelles allaitent les petits.

 

Au cours de l’évolution, la main de la chauve-souris s'est transformée en aile. Tous les doigts, excepté le pouce, se sont démesurément allongés, ils sont sous-tendus par une fine membrane de peau : le patagium. Ces deux "mains-ailées", permettent à l'animal de se déplacer dans les airs avec une extraordinaire aisance.

 

Les chauves-souris ne sont pas des rongeurs, elles se reproduisent très peu et n'ont généralement qu'un seul petit par an.

 

L'écholocation n'est bien développée que chez les microchiroptères insectivores. Généralement actifs la nuit, ils peuvent se diriger dans l'obscurité en émettant des ultrasons dont ils captent la réflexion, écholocalisant ainsi leurs proies et les obstacles.

 

 Les chiroptères sont les seuls mammifères doués du vol actif, à distinguer du vol plané que pratiquent les écureuils volants, les phalangers ou les galéopithèques. Ils se déplacent dans les airs grâce à une aile formée d'une membrane de peau entre le corps, les membres et les doigts. Ils ne se posent qu'exceptionnellement au sol et s'y meuvent maladroitement. Ils se reposent en se suspendant aux aspérités par les griffes des orteils.

 

À moins d'être saisies sans précaution, les chauves-souris ne sont pas agressives. En Europe il est rarissime d'être attaqué et d'attraper par morsure une maladie grave comme la rage. Comme tout animal sauvage, elles constituent toutefois un vecteur potentiel d'infections diverses et ne doivent pas être manipulées sans protection.

 

 

 

Quelques idées reçues :

 

- Les chauves-souris ne s'accrochent pas dans les cheveux.

 

- Les chauves-souris ne sont pas aveugles.

 

- Les chauves-souris ne construisent pas de nid. Elles utilisent les gîtes naturels ou artificiels (combles, clochers, ponts, etc.) ; elles ne modifient en aucun cas le gîte qui leur est offert.

 

- Les chauves-souris ne font pas tout par la bouche. Elles possèdent les mêmes orifices que les humains, remplissant le même usage.

 

- Les chauves-souris ne s'attaquent pas aux boiseries ; ce ne sont pas des rongeurs.

 

- Il n'y a aucun risque de voir les chauves-souris pulluler : elles ont un petit par an, le plus souvent un tous les deux ans.

Le grand Murin

(Myotis myotis)

Grand Murin (Myotis myotis)© JLS
Grand Murin (Myotis myotis)© JLS

Le Petit Rhinolophe

(Rhinolophus hipposideros)

Petit Rhinolophe(Rhinolophus hipposideros)© JLS
Petit Rhinolophe(Rhinolophus hipposideros)© JLS

Sources :

 

   Etude et protection (FRAPNA Section Isère)

 

- Wikipédia

 

- Les chauves-souris

   (Doc ONF)

 

- Guide complet des mammifères de France et d'Europe

   (Delachaux et Niestlé)

Dessin de Jean-Claude VIGNANE “Chiroptérologue” amateur
Dessin de Jean-Claude VIGNANE “Chiroptérologue” amateur

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS