LE GYPAETE BARBU

Pour visionner la galerie consacrée au Gypaète barbu,

cliquer sur la photographie !

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - ©JlS
Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - ©JlS

GYPAETE BARBU

Gypaetus barbatus

ORDRE : Falconiforme

FAMILLE : Accipitridés

 

Description : C'est le plus grand de nos vautours. Corps allongé, aux ailes longues et effilées, grande queue cunéiforme, sa silhouette est bien reconnaissable. En vol, de très haut peut être éventuellement confondu avec le Vautour percnoptère ( Neophron percnopterus). Sa poitrine blanche est souvent de couleur "rouille" car  l'oiseau se teinte volontairement dans les sources férugineuses. Les immatures sont entièrement brun foncé avec quelques tâches pâles.

Habitat : Montagnes au relief très escarpé, gorges, ....

Régime alimentaire : Chair d'animaux morts et sa particularité : les os qu'il brise, pour les plus gros, en les laissant tomber d'une grande hauteur, pour en avaler ensuite les éclats. Les Espagnols l'ont d'ailleur nommé "Quebrantahuesos", ce qui signifie "Le casseur d'os" !

Reproduction : Le Gypaète ne peut se reproduire qu'à partir de sa cinquième année. 2 Oeufs sont pondus, mais en règle générale un seul jeune survit. L'aire est construite sur un endroit innaccessible sur une falaise.

 

Protection / Menaces :

Source : http://www.oiseaux.net/oiseaux/gypaete.barbu.html

Le gypaète barbu est l'un des rapaces les plus rares d'Europe. Dans les Pyrénées, le nombre de couple est passé de 61 à 101 entre 1995 et 2002, et l'évolution est également positive dans les Alpes, avec des programmes de réintroduction sur l'ensemble du massif. 

 

Statut de conservation  IUCN  :

LC  : Préoccupation mineure

 

Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'IUCN. 

 

 

Statut légal de protection

  • espèce protégée en France par l’arrêté du 17 avril 1981 modifié ;
  • espèce inscrite sur la liste rouge de la faune menacée en France dans la catégorie « en danger » ;
  • espèce inscrite à l’annexe I de la directive « Oiseaux » ;
  • espèce inscrite à l’annexe II de la convention de Berne ;
  • espèce inscrite à l’annexe II de la convention de Bonn ;
  • espèce inscrite à l’annexe II de la CITES et à l’annexe A du règlement européen d’application de cette convention (commerce en général interdit).

Menaces

  • la faible importance de sa population et son isolement ;
  • l’altération de certains de ses habitats ;
  • le manque de ressources alimentaires ;
  • sa sensibilité aux risques d’intoxication due à sa position à l’extrême fin de la chaîne alimentaire ;
  • les dérangements involontaires, voire les destructions illicites ;
  • la compétition naturelle avec d’autres espèces plus abondantes.

Depuis un siècle et demi, l’espèce a subi une régression considérable, surtout le long du bassin méditerranéen. Le gypaète barbu est devenu l’un des rapaces les plus rares d’Europe.

 

Un protocole pour la défense du Gypaète barbu

  Le ministère du Développement durable, le ministère de la Défense et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) ont signé le mardi 20 octobre 2009 un protocole d'accord en faveur de la conservation du Gypaète barbu

 

 

 

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE, LE GYPAETE  ET LA LOI !

 

Arrêté du 24 février 2000 portant réglementation de la recherche, de l'approche et de l'affût pour la prise de vue ou de son concernant le gypaète barbu.

"Le ministre de l'aménagement du territoire et de l'environnement,
"Vu le livre II du code rural notamment ses articles L.211-1, L.211-2, R.211-16, R.211-18 ;
"Vu l'avis du Conseil national de la protection de la nature,

Arrête :

Article 1 La recherche, de l'approche et de l'affût pour la prise de vue ou de son sont interdits dans un rayon de 700 mètres autour des aires de nidification du gypaète barbu, sur tout le territoire national, du 1er octobre au 31 août.

Article 2 - Des autorisations dérogeant aux interdictions mentionnées à l'article 1 peuvent être accordés par le préfet du département concerné, dans l'intérêt de la recherche ou de l'information scientifiques. Les autorisations sont publiées au Recueil des actes administratifs du département.

Article 3 - Les préfets de département sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal Officiel de la République française.

Fait à Paris le 24 février 2000.

Pour le ministre et par délégation :
La directrice de la nature et des paysages
MO Guth

 

 

 

 

 

 

CRITERES D' IDENTIFICATION

  • Cette fiche reprend les principales caractéristiques du Gypaète en fonction de son âge et du plumage. Descriptions physiques, dessins  et photographies vous apprendrons à reconnaître un jeune d'un adulte.
FICHE D'IDENTIFICATION DU GYPAETE BARBU
Fiche Gypa.pdf
Document Adobe Acrobat 3.3 MB

 

 

 

 

MORT D'UN GYPAETE

OBSERVATION D'UNE TENTATIVE DE PARASITAGE SUR UN GRAND CORBEAU

 

 

Pour accéder à la page de cette observation, cliquer sur la photographie !

 

 

 

Gypaète barbu (Gypaetus barbatus) - ©JlS
© JlS

 

 

 

 

ADRESSES UTILES

 

 

 

 

 

 

http://www.gypaete-barbu.com/

 

LPO MISSION RAPACES 

http://gypaete.lpo.fr/actualites/actualites.html

 

 

PYRENEES VIVANTES

Un réseau pour l'éducation à la biodiversité dans les Pyrénées

http://www.pourdespyreneesvivantes.fr/pages.php

 

 

 

Pour revenir à " LES OISEAUX " Cliquer ici !

Nouveautés :

 


 

Droséra intermédiaire

Pyrénées atlantiques

 

Pic  de Lilford

Pyrénées atlantiques

Pic à dos blanc - 64 - Pyrénées atlantiques

Faucon crécerelle 

Pyrénées Atlantiques

Faucon crècerelle jeune Jean-Louis SOULE photographies
Jeune Faucon crècerelle ©JLS